27 Sep 2012

SC#24 | No fail brownies

//
Just realised the blog turned one a few days ago! woo! yay me! Thanks to all of you for reading and commenting and not being put off by all this food talk. Hope the year to come is going to be twice as great! 
Je viens de réaliser que le blog a fêté son premier anniversaire il y a quelques jours ! woo ! Merci à tous d'avoir pris le temps de lire et de laisser des commentaires, et d'avoir supporté toutes mes obsessions culinaires. J'espère que l'année à venir sera encore meilleure !
//

I call this recipe 'no fail' because I came VERY close to failing them. I had a craving for brownies, went to the shop, started cooking as soon as I got back, everything went smoothly, I put the the tin in the oven...

And then I noticed the butter on the table. The whole of the tub of butter. And if it was on the table...

That means it wasn't in the cake.

Luckily I was quick enough to spot my mistake, got the tin out, mixed the butter to the batter in the tin (it looked so gross) but in the end, it turned out to be delish!

I can never stress this enough, so I'll say it once again: basic cooking is ALL about following the recipe. (Oopsie.)

*

J'ai appelé cette recette "brownies inratables" parce que j'ai été à ÇA de les louper. J'ai eu vraiment envie de brownies, j'ai filé au supermarché, je me suis mise à la cuisine dès que je suis rentrée, tout s'est bien passé, j'ai mis le moule au four...

Et là j'ai remarqué le beurre sur la table. La plaquette entière. Et si le beurre était sur la table...

C'est qu'il n'était pas dans le gâteau.

Heureusement je me suis rendue compte de mon erreur rapidement, j'ai sorti le brownies, j'y ai mélané le beurre (ça avait l'air vraiment affreux), mais au final c'était délicieux !

Je ne peux être assez claire sur ce point, donc je le dis une fois de plus : cuisiner des choses simples repose ENTIÈREMENT sur la bonne lecture de la recette. (Oups.)




No fail brownies, serves 8 normal people (but really it serves 4)
- 125g chocolate (55 to 70%)
- 225g butter
- 4 eggs
- 125g brown sugar
- 125g caster sugar
- 50g flour
- 20g unsweetened cocoa powder
- 100g chopped pecan nuts

Preheat the oven on 170°C. Line a 20x20cm baking tray with baking paper.

Chop the chocolate and melt it in a bain-marie with the butter (students, it's not that difficult, but I guess you could also just melt it in the microwave.) Mix it slowly with a spatula. Aside, whisk the eggs fastly with both sugars until the batter is thick and foamy, then add it to the chocolate-butter prep.

Add the flour and cocoa powder (sifted id possible) and the pecan nuts. Mix with the spatula so that the nuts are evenly distributed.

Pour the batter in the tin and bake for about 30min, until the blade of a knife comes out clean, but make sure you watch the baking. You don't want dry brownies!


Brownies inratables, pour 8 personnes normales (mais en fait c'est plutôt pour 4)
- 125 g de chocolat amer (55 à 70 % de cacao)
- 225 g de beurre
- 4 œufs
- 125 g de sucre roux 
- 125 g de sucre en poudre
- 50 g de farine tamisée
- 20 g de cacao en poudre non sucré tamisé
100 g de noix de pécan concassées 

Préchauffez le four à 170°C. Tapissez un moule carré de 20x20 d'une feuille de papier sulfurisé.

Hachez le chocolat et faites-le fondre auu bain marie avec le beurre. Mélangez délicatement avec une spatule souple. A part, battez vivement les œufs avec les 2 types de sucre jusqu'à ce que la préparation épaississe et soit mousseuse, puis incorporez le tout au mélange chocolat-beurre.

Ajoutez ensuite la farine et le cacao tamisés ainsi que les noix de pécan concassées. Mélangez bien à la spatule.

Versez cette préparation dans le moule et faites cuire au four pendant 30 minutes, jusqu'à ce que la pointe d'un couteau plongée au cœur du brownie ressorte sèche. Surveillez la cuisson pour qu'il ne devienne pas trop sec ! Pour moi, de bons brownies doivent être super moelleux et presque coulants.



24 Sep 2012

More photos from NYC

While I'm running all over London to get the perfect items to finalise my decoration, the blog's going to go back to New York for a bit...

*

Le blog retourne à New York pendant que je parcours Londres en long, en large et en travers à la recherche des parfaites touches finales pour ma décoration...













21 Sep 2012

Billy says I'm an adult


I moved into my new house. And we don't have the internet. (Yet. Hopefully.) So I'm sitting here, a glass of wine next to me, tons of biscuits boxes on the floor, and while my friends are reading their magazines, I'm staring at the ceiling. 

Why, why didn't I buy magazines at the duty-free?!

Naturally, with nothing else to do, I turned to writing. My friend Millie said I should write about her. "Say I'm wonderful. And wise. Witty and intelligent." So here you go. "Now I sound like a d*ck," she just added. 

What I really want to write about is this new year starting, the new house, the new habits… Lots of new beginnings around here, and it feels good. Summer was a bit strange; all of June and most of July I felt like not much was happening. After a whole year of having three classes a week and being annoyed at how much time I was wasting, summer was turning out to be the exact same thing.

Then I worked and time went by in a wink. And suddenly summer is over and I realise that it's been a whole year since I moved to London.

How did that happen?

And now I'm all grown up. There's my name on a rental contract, I'm paying bills, I have a house that isn't my parents', and most of all, I got my first Billy bookcases. (My mum says the purchase of a Billy bookcase is the ticket to official adulthood.)

While the new beginnings of last year were extremely student-ish, this year's novelties feel very grown up. It's all about decorating the house and finding a job. I find myself looking back on my teenage years and wondering how I got here so fast. 

These times are scary ones. But they're also really exciting. There's tons to look forward to, big decisions to take, jobs and work experience ahead, essays to write, friends and relationships to build and take apart, but most of all mistakes to make. 

So here's drinking to that. 


***

J'ai emménagé dans ma nouvelle maison. Et nous n'avons pas internet. (Pour l'instant... j'espère.) Donc je suis là, assise sur le canapé, un verre de vin à la main, des tonnes de boites de gâteaux sur le sol, et pendant que mes amies lisent leurs magasines, je fixe le plafond. 

Pourquoi, pourquoi n'ai-je pas acheté de magasines au duty-free ?!

Evidemment, vu que je n'ai rien d'autre à faire, je me mets à écrire. Millie déclare que je devrais parler d'elle. "Dis que je suis géniale. Et pleine de sagesse. Et pleine d'esprit et intelligente." Comme ça c'est fait. Elle ajoute "maintenant tout le monde va croire que je suis une pauvre c*nne."

J'ai vraiment envie de parler de cette nouvelle année scolaire qui commence, de la nouvelle maison, des nouvelles habitudes... C'est une période de nouveau débuts, et ça fait du bien. Cet été a été un peu étrange ; pendant le mois de Juin et une grande partie de Juillet j'avais l'impression que rien ne se passait. Après un an de semaines de cours de 10 heures passé à culpabiliser du nombre d'heures que je perdais, l'été se passait exactement pareil.

Et puis j'ai commencé à travailler et le temps est passé en un éclair. Et tout d'un coup c'est la fin de l'été et je me rends compte qu'il y a déjà un an que je m'installais à Londres.

Comment j'en suis arrivée là ?

Et maintenant je suis une adulte. Il y a mon nom sur un contrat de location, j'ai une maison qui n'est pas celle de mes parents, et surtout, j'ai acheté mes premières étagères Billy. (Ma mère dit que l'achat d'une étagère Billy est le signe qu'on a officiellement rejoint le monde des adultes.)

Contrairement à l'année dernière et ses nouveaux débuts très étudiants, les nouveautés de cette année font très grande personne. Il s'agit de décorer la maison et de trouver un job. Je me retrouve à me demander comment mes années adolescentes sont passées si vite. 

Cette période est un peu effrayante. Mais aussi particulièrement excitante. Des tonnes de nouvelles découvertes nous attendent, des décisions à prendre, des jobs et des stages, des disserts à écrire, des amitiés et relations amoureuses à construire et détruire, et surtout des tas d'erreurs à faire.

Et je leur porte un toast. 

17 Sep 2012

Gaëlle's Fabulous Cross-Channel Quest for the Perfect Cupcake (or something) #3

In the little notebook I made before leaving for New York, I made a list of things I wanted to check out. Museums, shops, boroughs, monuments and exhibits.

Also cupcake shops. 

I didn't even get close to going to them all, since we only found two of them, but these two I made sure to try. The first one was Magnolia Bakery, apparently one of the most famous in New York City.

*

Dans le petit carnet que j'ai fait en préparation pour le voyage, j'avais fait une liste de choses à voir. Des musées, des magasins, des quartiers, des monuments et autres expos.

Et puis aussi des pâtisseries à cupcake (il parait qu'on appelle ça des "cupcakeries", mais euh, non quoi.)

Nous ne sommes même pas allées au quart des pâtisseries sur ma liste, vu qu'on en a trouvé que deux, mais je me suis empressée de tester ces deux-là. La première était Magnolia Bakery, qui est apparement l'une des plus célèbres de New York.


My mum had the lemon cupcake, while I had the pistachio cupcake, and Morgane decided that she was so over cupcakes and said no to these beauties. Crazy, huh?

*

Ma mère a pris un cupcake au citron, moi à la pistache, et Morgane a décidé que les cupcakes n'étaient pas son truc et a dit non à ces beautés. Incroyable, hein ?


It was really good! The cake was aery, the taste of pistachio was in everything, including the icing, and the pistachio crumbs on top gave some crunch to it (although they made it quite difficult to eat.) One was $3.50, which is just over £2, so that's reasonable.

Sadly, I forgot to get a picture of the shop and the selection, but I recall a limited cupcake choice (I think there was less than 10 flavours) although they had many more sweet things. One good thing is that we could see the kitchen, and especially people icing the cakes, and that's a thing I really enjoy!

*

Il était drôlement bon ! Le gâteau était bien aéré, la saveur de pistache bien présente, même dans le glaçage, et les miettes de pistache donnaient un petit peu de croquant (bien qu'elles rendaient le cupcake un peu difficile à manger.) $3,50 l'un, c'est un peu plus de £2, soit un peu moins de 3€, donc raisonnable -- en terme de cupcakes.

Malheureusement, j'ai oublié de prendre des photos du magasins et de la sélection de pâtisseries, mais je me rappelle que le choix de cupcakes était assez limité (je crois qu'il y avait moins de dix saveurs.) Il y avait par contre d'autres gâteaux. J'ai par contre apprécié qu'on voit la cuisine en arrière-plan, et notamment les personnes en train de glacer les gâteaux.


Magnolia Bakery, 1240 6th Avenue, New York. Website.


Gaëlle's Fabulous Cross-Channel Quest for the Perfect Cupcake (or something) - The Ranking!
1. Lola's (chocolate)
2. Magnolia Bakery (pistachio)
3. Primrose Bakery (lemon + carrot cupcake)

10 Sep 2012

Things that Surprised me About New York City

This trip was my first time in New York, and also my first trip to the USA altogether. I had seen the border from Niagara Falls, but I had never set foot on American ground. So everything was a discovery. I only knew tidbits about the city, things I saw, read and heard in movies and books.

Ok, right, and MOST OF ALL in Gossip Girl. 

But the girls in Gossip Girl are all Upper East Siders and it sure feels like none of them's ever been lower than Central Park South. 

So they were things I didn't expect.

*
C'était la première fois que j'allais à New York, mais également la première fois que j'allais aux Etats-Unis tout court. J'avais vu la frontière depuis les Chutes du Niagara, mais je n'avais jamais posé le pied sur le sol américain. Donc tout était nouveau. Je ne savais que des petits trucs, des choses que j'avais vues, lues et entendues dans des films et autres livres.

Ok, bon, d'accord, et MAJORITAIREMENT dans Gossip Girl.

Mais les filles de Gossip Girl sont toutes des riches de l'Upper East Side et on dirait bien qu'aucune d'elles n'est jamais allée plus loin que Central Park South.

J'ai donc eu beaucoup de surprises.


1. The very head-ache prone subway. Well, first, it's called subway. To me, a subway is a sandwich. But mostly, the stations are all so incredibly hot, as in 35°C with absolutely no air; while the trains are FREEZING cold. You know something's wrong when one step takes you from the Sahara to the North Pole.*

2. Generally, the ever intense and absolutely freezing air conditioning. Trains, shops, restaurants and hotel rooms all have A/C and it's always super cold. And loud. What's so cool about being cold? (Accidental pun.)

3. The cleanliness of the subway. I heard New York was dirty, so this one was a surprise.

4. The horse smell in Central Park. Ey, no one told me about the Central Park zoo. And I didn't expect this many horses trotting around the park. I understand why New Yorkers talk about Central Park as a corner of countryside in the city: it does look and smell like it.

*

1. Le subway donne la migraine. Bon, déjà, le métro s'appelle le subway. Pour moi un subway c'est un sandwich. Mais le vrai problème, c'est que les stations sont toutes incroyablement chaudes, du genre 35°C et pas le moindre souffle d'air ; alors qu'on se les GÈLE dans les wagons. Il y a un problème quand on passe du Sahara au Pôle Nord en l'espace d'un pas.*

2. De façon générale, l'air conditionné toujours très intense et absolument glacial. Le métro, les magasins, les restaurants et les chambres d'hôtel ont toutes l'air conditionné et c'est toujours super froid. Et bruyant. C'est quoi le kif avec le froid ?

3. La propreté du métro. On m'avait dit que New York était sale, donc ça m'a bien surprise.

4. L'odeur de cheval dans Central Park. Eh, personne ne m'a dit qu'il y avait un zoo à Central Park ! Et je ne pensais pas voir autant de chevaux trottant dans le parc. Je comprends maintenant pourquoi les New Yorkais décrivent Central Park comme un bout de campagne dans la ville : ça y ressemble et ça en a l'odeur.


5. People knitting everywhere. Every other time I was in the train, there was someone knitting. Incidentally, the most talented knitter I saw was a man.

6. Posters advertising TV shows. Four out of five posters were advertising new series! Go On (the new Matthew Perry show), Elementary, Revolution and The Voice were everywhere. It was a lot of NBC, actually, with a bit of FOX in the background (Ben and Kate, The Mob Doctor and The Mindy Project.) I know that most shows originate from the US but I didn't expect them to be promoted as much in the streets and train stations, where we'd have food and movies.

7. Finding a supermarket was a struggle! There were delis everywhere, but the only actual supermarket we saw we found on our very last day. Where do New Yorkers buy their stuff?!

8. The apparent Americans patriotism. Flags were flying everywhere, from windows, on top of buildings, and on the front of shops. It's a known fact that Americans are proud to be Americans, but I really admired such dedication even in the streets. One thing's for sure in New York City: you're in the USA! ;)

*

5. Il y avait des gens en train de tricoter partout. Dans le métro, une fois sur deux, il y avait quelqu'un avec son tricot. D'ailleurs, le meilleur tricoteur qu'on a vu était un homme.

6. Des pubs pour des séries. Quatre pubs sur cinq qu'on voyait étaient des pubs pour de nouvelles séries ! On a vu Go On (la nouvelle série avec Matthew Perry, Elementary, Revolution et The Voice partout. C'était beaucoup de NBC en fait, avec quelques shows de la FOX (Ben and Kate, The Mob Doctor et The Mindy Project.) Je sais que la plupart des séries sont d'origine américaine, mais je n'imaginais pas les voir sur tous les murs, là où nous avons de la nourriture et des films.

7. Il faut s'accrocher pour trouver un supermarché ! Il y avait des delis partout (des sortes d'épicerie qui font souvent sandwicherie en même temps), mais on a trouvé un vrai supermarché que le tout dernier jour. Où est-ce que les New Yorkais font leurs courses ?!

8. L'apparent patriotisme américain. Il y avait des drapeaux partout, accrochés aux fenêtres, sur les gratte-ciels, et au devant des magasins. On sait que les américains sont fiers d'être américains, mais j'ai admiré un tel dévouement, même dans les rues. Une chose est sûre à New York : on sait qu'on est aux USA ! ;)

Centre de recrutement de l'armée en plein Times Square! 

* OK this might be a slight exaggeration. / Oui bon j'exagère peut-être un peu.

8 Sep 2012

Trois françaises à New York

We got back home on Monday, but it took me a wee bit to get around editing my pictures and writing about the trip.  Recovering from jet-lag was harder than expected! It seems fine and all during the day... then you try and go to sleep and find yourself staring at the ceiling for hours. Swell.

New York was fantastic. Everything was 'more' than expected. Bigger, taller, louder, more lights, more people, even more dynamic than I expected. New York is overwhelming for the senses. And it just never stops.

It never, ever sleeps.

*

Nous sommes revenues lundi, mais il m'a fallu un petit moment avant de me mettre à l'édition des photos et à l'écriture des articles. Se remettre du décalage horaire a été plus dur que prévu ! On dirait que tout va bien durant la journée... et puis au moment d'aller se coucher on se retrouve à fixer le plafond pendant des heures. Chouette.

Le voyage à New York a été fantastique. Tout était 'plus' que prévu. Plus grand, plus fort, plus de lumières, de gens, et encore plus dynamique que je le pensais. New York étourdit tous les sens. Et ça ne s'arrête jamais.

New York ne dort vraiment jamais.












And the dream team!..


More on here soon about the Big Apple and our adventures on the other side of the pond, including Things that Surprised Me About New York, parts 3 and 4 of the Fabulous Cross-Channel Quest for the Perfect Cupcake, tons of photos and maybe even a video at some point.

xoxo, yours truly!

*

Je reviens bientôt avec d'autres récits de la Grande Pomme et de nos aventures de l'autre côté de la mer, avec entre autres Les Choses Qui M'ont Surprises à New York, les parties 3 et 4 de la Fabuleuse Quête Inter-Bretonne du Cupcake Parfait (ce qui, j'en suis sûre, ravira un certain prof de SVT!), des tonnes de photos et même peut-être une vidéo.

xoxo!



Train rides this year/Voyages en train cette année : 18.
Last TV show episode watched/Dernier épisode de série regardé : Dexter S05E02. (Loving it!)