17 Mar 2012

Turner exhibition at the National Gallery

Four years ago (to the day, I think), I was in London on a school trip with my class. My English teacher at the time was really fond of painting, and had asked us to prepare a presentation on a painting in groups of two or three. She has selected quite a few of them from the galleries we were going to — the National Gallery, the Tate Modern and possibly a third one, but I'm not sure — and we were to pick one.

I had a look, glimpsed a tiny black and white reproduction of Turner's The Fighting Temeraire and instantly decided I'd to that one.

***

Il y a quatre ans (jour pour jour, il me semble), j'étais à Londres avec ma classe. Ma prof d'anglais de l'époque aimait beaucoup la peinture, et nous avait du coup demandé de préparer un exposé sur un tableau par groupes de deux ou trois. Elle en avait sélectionné un petit paquet parmi les collections des musées où nous allions aller — la National Gallery, la Tate Modern et peut-être un troisième, mais je ne suis plus sûre — et on devait en choisir un.

J'ai jeté un coup d'oeil aux tableaux, aperçu une petite reproduction en noir et blanc de The Fighting Temeraire de Turner et instantanément décidé de travailler sur celui-là.

The Fighting Temeraire, J.M.W. Turner

Needless to say, seeing the real painting for the first time was fantastic, and I pretty much fell in love with it. There's a reason Turner is called Painter of Light. The way he can reproduce light, in so many details and with so much accuracy... Just look at it. It's incredible.

My aunt was visiting me this week-end; so, naturally, when I saw that a Turner exhibition was opening at the National Gallery, I decided to take her there. Turner Inspired: In the Light of Claude accounts for Turner's careful study and inspiration of Claude Lorrain's paintings. It sometimes feels like more than inspiration: two of their painting hung next to each-other sometimes looked almost identical. However, there's always something more modern in Turner, something more abstract, shapes blurrier, figures contrasting strikingly with the rest of the painting, and almost always the reflection of the Sun (or the Moon!) in the water.

***

Evidemment, voir le tableau en vrai pour la première fois fut fantastique, et j'en suis globalement tombée amoureuse. Ce n'est pas pour rien que Turner est surnommé le Peintre de Lumière. La façon qu'il a de reproduire la lumière, avec autant de détails et de justesse... Il faut juste le voir. C'est incroyable.

Ma tante est venue me voir à Londres ce week-end ; donc, naturellement, quand j'ai vu qu'une expo sur Turner s'ouvrait à la National Gallery, j'ai décidé de l'y emmener. Turner Inspired: In the Light of Claude raconte la façon dont Turner a très précisément étudié et s'est inspiré des peintures de Claude Lorrain. On a parfois l'impression que c'est plus que de l'inspiration : deux de leurs tableaux exposés côte-à-côte avaient parfois l'air identique. Par contre, il y a toujours quelque chose de plus moderne chez Turner, de plus abstrait, des contours plus fous, des personnages qui contrastent avec le reste de la toile, et presque toujours le reflet du Soleil (ou de la Lune) dans l'eau.


What I loved the most about this exhibition is that they had many research sketches of Turner's (and also a few from other paintings inspired by either Claude or Turner himself) to illustrate how Turner's work imitated Claude's. More particularly, they had research watercolours by Turner.

***

Ce que j'ai préféré à propos de cette expo c'est qu'on peut y avoir de nombreux croquis de recherche de Turner (et aussi quelques uns d'autres artistes qui se sont inspirés de Claude ou de Turner lui-même) pour illustrer la façon dont Turner imitait le travail de Claude. Notamment, ils avaient des aquarelles de Turner.





Out of these four, only one I saw in this exhibition, but they had others, and they are so worth it. Working with watercolours allows even more play on the lights, and man, is that something Turner was good at!

***

Parmi ces quatre là, il n'y en a qu'une qui est exposée actuellement à la National Gallery, mais ils en avaient d'autre, et elles valent vraiment la peine. Travailler l'aquarelle permet de jouer encore plus avec la lumière, et s'il y a un truc que Turner sait faire, c'est ça !



Turner Inspired: In the Light of Claude, at the National Gallery (Trafalgar Square)
14 March - 5 June 2012. Admission is £12 for adults, £6 for students

No comments:

Post a comment