6 Sep 2011

An introduction post

Back in 2007, I had this one great idea. It was pretty simple: when I'd graduate, I'd go study in London. 

It hasn't been exactly easy every day, since then. Luckily, my parents were okay with my project right from the beginning. I'm not sure they thought I'd really do it at that point, but they supported me all the way. I think they guessed I would do everything to succeed. I can be fairly stubborn (or determined, as they call it.)

The thing is, I had fallen in love with the English language. How does one fall in love with a language, anyway? But that's the only way to put it. It was my favorite subject at school, and before long, I was sort of obsessed with everything English. Food, movies, artists, culture-- while some kids are into basketball or video games, I was into the English culture. I insist on using the term 'English', by the way, because though I'm especially fond of Britishness, I remember spending days watching Veronica Mars at that time. Very American of me. Anyway, I had pictures of London on my walls. I went on a language trip to Margate, in Kent, and for my 14th birthday, my parents took me (and my brother) to London. I knew at once it was where I had to be. I suspected it before, of course, but now I was just sure. I remember we were walking in Regent's Park, when my mom turned to me, and she told me something along the lines of 'Look, if you're serious about moving to London for your studies… I'm okay with it. I love the city, and I think you'll be just fine.'

So that was it. I got into that high school in France where I studied English Lit in an attempt to impress British universities with my *fabulous* English skills in the future. I don't think I would have been able to do it without this education. First, because I wouldn't speak English as good, I wouldn't have had the support and references for it, but particularly because I wouldn't have shown myself through three years of non-stop exhausting hard work that on occasion I could actually make things work and do great.

Now, why this blog? Several reasons: I love to write. I love to tell people about my life (especially strangers). But more than that, I want to use the experience I'm about to live and do something out of it. This blog will probably be a sort of diary of my British life, but also I hope a place for me to write about the contrasts between French and British cultures, how it feels to be a 'study abroad' student, what's it like living in a tiny tiny room and how to survive in a foreign land. 

Back in 2007, I had this one great idea. It was pretty simple: when I'd graduate, I'd go study in London. Well, here I am.

***

En 2007, j'ai eu cette idée géniale. Elle était assez simple : une fois le bac en poche, j'irais étudier à Londres.

Depuis, ça n'a pas réellement été facile tous les jours. Heureusement, mes parents ont été d'accord avec ce projet dès le début. Je ne suis pas certaine qu'ils pensaient que j'irais jusqu'au bout à l'époque, mais ils m'ont soutenu tout le long. Je pense qu'ils avaient deviné que je ferais tout pour réussir. Je peux être relativement têtue (ou déterminée, comme ils disent.)

Le truc, c'est que j'étais tombée amoureuse de la langue anglaise. Enfin, dit comme ça, c'est un peu bizarre. C'est pas comme si c'était possible d'être amoureux d'une langue. Mais c'est la seule façon d'exprimer ça. L'anglais était ma matière préférée au collège, et assez rapidement, je suis devenue un peu obsédée par tout ce qui touchait à l'anglais. La nourriture, les films, les artistes, la culture-- la plupart des jeunes sont à fond dans le basket ou les jeux vidéos, moi, c'était la culture anglaise. D'ailleurs, quand j'utilise "culture anglaise", c'est plutôt culture anglophone, car bien que je sois particulièrement attirée par tout les trucs British, c'est en passant mes journées à regarder Veronica Mars que je suis devenue aussi anglophile. Très américain tout ça. Enfin voilà, j'avais des photos de Londres accrochées aux murs. Je suis partie en séjour linguistique à Margate, dans le Kent, et pour mes 14 ans, mes parents m'ont emmené (avec mon frère) à Londres. J'ai su instantanément que c'était là où je devais vivre. Je m'en étais doutée auparavant, bien sûr (Londres, quoi !), mais ça m'a convaincue. Je me rappelle qu'on était en train de se promener dans Regent's Park quand ma mère m'a dit quelque chose comme "Ecoute, si cette histoire de venir étudier à Londres, c'est sérieux… Ca me va. J'adore la ville, et je pense que tout ira bien pour toi."

Donc voilà. Je suis rentrée dans un lycée où j'ai étudié la littérature anglaise afin de tenter d'impressionner les universités britanniques avec ma *fabuleuse* maîtrise de l'anglais. Je ne pense pas que j'aurais pu le faire sans passer par là. D'abord, parce que je ne parlerai pas aussi bien anglais, et parce que je n'aurais pas eu le soutien et les références pour le faire, mais avant tout parce que je n'aurais pas eu l'occasion de me montrer à travers ces trois ans de boulot non-stop jusqu'à l'épuisement que je pouvais parfois réussir et faire des trucs géniaux

Et donc, pourquoi ce blog ? Plusieurs raisons : j'adore écrire. J'ai une passion cachée pour l'étalage de ma vie en public. Mais, plus que ça, je souhaite utiliser l'expérience que je m'apprête à vivre, en faire quelque chose. Ce blog me servira probablement de journal de ma vie britannique, mais j'espère pouvoir aussi en faire un endroit où je pourrai raconter les contrastes entre les cultures française et britannique, ce que ça fait d'être un étudiant parti à l'étranger ou de vivre dans une très, très petite chambre, et comment survivre en terre étrangère.

En 2007, j'ai eu cette idée géniale. Elle était assez simple : une fois le bac en poche, j'irais étudier à Londres. Nous y voila.



Days till London: 15.

3 comments:

  1. Et oui, nous y voilà !
    C'est vrai que cela n'a pas été tous les jours facile mais cela en valait la peine, non ? Et moi, contrairement à ce que tu penses, je savais dès le début que tu partirais à Londres.
    Alors profite à fond de ta belle aventure et fais-la nous partager : on a hâte de te lire ....
    Bizhhhhh

    ReplyDelete
  2. Noooooooon je voulais être la première à commenter. Mais si c'est ta maman, ça va, je vais m'en remettre. Par contre, même si ça fait jesaispascombien d'années que t'en parles...je ne m'en remets pas de savoir que tu m'abandonnes de ce côté de la Manche. T'as intérêt à tenir ce blog aussi le plus souvent possible (tout le temps en fait) pour que j'ai l'impression d'être un peu avec toi :)
    Ah et puis...tu vas cartonner et tu as fait le bon choix, si je ne te l'avais pas déjà dit !

    ReplyDelete
  3. tu es merveilleuse ... bonne chance je suis certaine que tout ira tres bien pour toi bisous ma belle et bravo tu es devenue une jeune femme superbe aussi bien exterieurement que interieurement je suis fiere de toi bisous

    ReplyDelete